La Musique qui Soigne : des airs dans la tête

La Musique qui Soigne : des airs dans la tête

Depuis quelques années, les vertus thérapeutiques de la musique mobilisent beaucoup les neurosciences. Maintenant que la question est affaire de cerveau, les maladies neurodégénératives recevront bien quelques soins musicaux. Mais dans quelle tonalité ?

Programmation musicale :

Bing Crosby
White Christmas

Hildegarde von Bingen
Ancient suite
Martin Frost (clarinette)
Choeur des filles Adolf Fredrik
Orchestre philharmonique royal de Stockholm

Mozart
Cosi fan tutte (finale de l’Acte I)
Orchestre de l’Opéra d’Etat de Bavière
(direction : Wolfgang Sawallisch)

Froberger
Plainte faite à Londres pour passer la mélancolie
Magdalena Hasibeder (clavecin)

Boulez
Marteau sans maître (L’artisanat furieux)

Ligeti
Continuum
Antoinette Vischer (clavecin)

Ligeti
Atmosphere
Orchestre de la WDR de Cologne
(direction : Ernest Bour)

Bartok
10 pièces faciles BB51 Sz 37 (Exercice à 5 doigts)
Andreas Bach (piano)

Paganini
Caprice n° 5
Tedi Papavrami (violon)

Jean-Sébastien Bach
Le Clavier bien tempéré (Prélude et fugue n° 17 en la bémol majeur)
Glenn Gould (piano)

Sufyan Stevens
Should have known better

Buffy Sainte-Marie
Rolling log blues

Dvorak
2ème Quintette (Scherzo)
Menahem Pressler (piano)
Quatuor Ebène

Source : www.franceculture.fr