La Musique au Secours de la Dyslexie

De la musique rythmée pour lutter contre la dyslexie : c’est la recette préconisée par l’Inserm, après avoir soumis des enfants dyslexiques de 8 à 11 ans à une cure de six mois de musique ou d’arts plastiques, complétée par des exercices d’orthophonie. Au terme des séances (deux fois par semaine), 60 % des enfants ayant suivi l’activité musicale ont progressé en lecture – au point de sortir des critères diagnostiques de dyslexie –, contre seulement 28 % du groupe arts plastiques. Comment expliquer ces progrès ? Le traitement de la musique et du langage (dont le discernement des sons) s’effectue dans les mêmes zones du cerveau, notamment les aires temporales et l’aire dite de Broca. Or, la dyslexie serait due à un problème d’encodage des sons (par exemple, les enfants distingueraient mal « ba » et « pa »). « Tout programme incluant du rythme, que ce soit via le chant ou encore la danse, est intéressant », concluent les chercheurs. Néanmoins, l’orthophonie reste le « pivot de la prise en charge ».

Elena Flaugnacco et al., « Music training increases phonological awareness and reading skills in developmental dyslexia. A randomized control trial », PLoS One, 25 septembre 2015.

Source : www.scienceshumaines.com