La Musicothérapie en Oncologie

Nathalie Leduc, musicothérapeute au CHU Sainte-Justine, est détentrice d’une maîtrise en musicothérapie de l’université Drexel à Philadelphie. Elle a travaillé pendant dix ans en soins palliatifs auprès d’adultes dans divers hôpitaux de McGill. Elle supervise des étudiants depuis 1997.

La musicothérapie a été la première forme de thérapie par les arts à être implantée au CHU Sainte-Justine. C’est au Centre de Cancérologie Charles-Bruneau qu’elle a vu le jour en février 2005.
En oncologie pédiatrique, la musicothérapie vise principalement à aider à l’adaptation à la maladie et à l’hospitalisation. Au-delà de la parole, elle offre un mode d’expression privilégié dans ce que le jeune vit par rapport à sa maladie et à l’hospitalisation. Le jeune peut être accompagné à différentes étapes de sa maladie (annonce du diagnostic, traitements, rémission, rechute, greffe de moelle, soins intensifs, soins palliatifs).

La musicothérapie favorise le développement optimal de l’individu sur les plans physique, cognitif, affectif, identitaire et social.

Elle permet entre autres:

  • D’apporter un soutien lors de procédures médicales douloureuses et invasives
  • De soulager la douleur et l’anxiété
  • D’apporter une source stimulante afin de maintenir la motivation et ainsi de prévenir la démoralisation
  • D’enrichir les liens d’attachements mère-bébé
  • De faciliter l’expression de soi à un niveau non verbal par l’entremise de la musique
  • D’apporter une source de confort et de réconfort auprès du jeune et de ses proches dans les derniers instants de vie

Source : www.chusj.org